Retour sur les Rencontres d’histoire environnementale antique 2022

Dans le cadre du projet collectif Histoire Environnementale Antique lancé en 2021, une première série de recontres a eu lieu au printemps 2022. Chaque séance a pour but de faire dialoguer les périodes, les environnements, et les disciplines, autour d’une thématique commune et réunit le plus souvent des membres des équipes d’ArScAn, mais aussi des intervenant-e-s extérieur-e-s

Une séance introductive a eu lieu le mercredi 16 mars :

Marguerite Ronin (ArScAn, équipe ESPRI-LIMC) L’Empire romain en histoire environnementale

Adeline Grand-Clément (Université Toulouse 2 Jean Jaurès, équipe PLH-ERASME) Histoire ancienne et Anthropocène: pour une approche écologique du monde   grec

Christophe Petit (Paris 1 – ArScAn, équipe Archéologies Environnementales) RurLand. Bilan pour une approche archéo-environnementale de la  romanisation dans le Bassin parisien

La deuxième séance portait sur les ressources végétales et le bois :

Valérie Schram (ArScAn, équipe Haroc) Paysages végétaux de l’Egypte gréco-romaine: sources et méthodes pour l’étude de leur nature et de leur exploitation

 Sylvie Rougier-Blanc (Université  Paris-Est Créteil) Usages des ressources forestières à l’époque mycénienne et au Premier âge du fer en Grèce : approche comparée 

Stéphane Lamouille (CNRS-IRAA Pau) L’approvisionnement en bois d’œuvre durant l’Antiquité : vers une cartographie du couvert forestier antique

Ces séances ont été l’occasion de faire un tour d’horizon du potentiel d’ArScAn en matière d’histoire environnementale antique et ont permis de constater que l’unité peut très fortement contribuer à développer ce pan des humanités environnementales, à la fois par ses forces vives et par les collaborations nouées à l’extérieur.

Des perspectives de recherche enthousiasmantes et de nouvelles séances à venir !



Citer ce billet
Marguerite Ronin (2022, 11 novembre). Retour sur les Rencontres d’histoire environnementale antique 2022. Les projets collectifs d'ArScAn. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/czcl

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search