Argiles. De la physique du matériau à l’expérimentation. Actes des journées d’études du Programme Collectif « Argiles » (2018-2020). Résumé

Argiles. De la physique du matériau à l’expérimentation.

Actes des journées d’études du Programme Collectif « Argiles »

(2018-2020).

Unité mixte de recherche Archéologies et sciences de l’Antiquité

(UMR 7041 – ArScAn, Nanterre)

Oxford: Archaeopress Archaeology.

 Sous la direction de Xavier FAIVRE

(à paraître au printemps 2023)

Résumé

Cet ouvrage rassemble les Actes de quatre journées d’études du Programme Collectif « Argiles » (2018-2020) de l’Unité mixte de recherche du CNRS, Archéologies et sciences de l’Antiquité (UMR 7041 – ArScAn, Nanterre), dans l’axe « Étudier la matérialité ».

L’étude de ce matériau polymorphe s’est orientée vers quatre axes complémentaires : la physique du matériau, la construction, les artefacts et les textes se rapportant à l’argile. Espaces d’échange pluridisciplinaires et transversaux, les rencontres puis l’ouvrage lui-même ont été l’occasion de partager les constantes, spécificités, convergences ou divergences techniques et culturelles liées au travail de l’argile.

Les trois parties correspondent aux thématiques abordées lors de ces journées :
I. Formation, structure, caractérisation, définitions d’un matériau aborde la physique des argiles, la géomorphologie des paysages d’argiles, la construction en terre, la restauration des vestiges architecturaux, tablettes cunéiformes et objets en terre crue, et enfin l’argile évoquée dans les textes mésopotamiens, les textes en linéaire B mycéniens et enfin des textes hiéroglyphiques égyptiens.

II. Usages des argiles et terres argileuses : du « cru » au « cuit » consacre chaque partie à ces deux états de l’argile : « crue », elle est déclinée à travers la géomorphologie de ce «  pays d’argile » qu’est la Mésopotamie, l’architecture en terre de Chypre à l’Europe occidentale, du Néolithique à l’époque romaine ; « cuite », elle se rapporte aux briques et céramiques, qui illustrent le passage entre les deux états, puis aux fours et dispositifs de cuisson, à travers les connexions possibles entre les textes mésopotamiens, l’archéologie de l’Orient ancien et l’expérimentation.

III. Reproduire dans l’argile : reconstitution, protocole, expérimentation retrace plusieurs démarches expérimentales autour de la céramique et de la construction dans les mondes orientaux, minoens, égyptiens et occidentaux.

L’ouvrage a rassemblé 28 contributeurs, enseignants universitaires, chercheurs, ingénieurs, doctorants et post-doctorants, rattachés à plusieurs équipes de cette unité ainsi que d’autres laboratoires et instituts en France et à l’étranger. Chacun a enrichi, par sa spécialité, ses connaissances ou son expérience individuelle, un axe ou un angle de vue sur l’argile et les terres argileuses.



Citer ce billet
auteurarscanpc (2022, 16 décembre). Argiles. De la physique du matériau à l’expérimentation. Actes des journées d’études du Programme Collectif « Argiles » (2018-2020). Résumé. Les projets collectifs d'ArScAn. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/czct

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search